29/03/2008

13/14 avril : ...Italiens à l'étrangers, la gauche a besoin de vous!!

Sans titre

20:31 Écrit par Saverio Ciavarella dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/03/2008

Efficacité et expérience de terrain,le mot d’ordre de la nouvelle équipe PS !

Le Président du PS Elio Di Rupo a présenté, ce jeudi 20 mars, l’équipe PS qui sera présentée au Roi pour siéger au sein du Gouvernement fédéral. Il s’agira de :

 ·                          Laurette ONKELINX, Vice-Première Ministre et Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique ;

·                          Marie ARENA, Ministre des Pensions, de l’Intégration sociale et de la Politique des Grandes Villes ;

·                          Paul MAGNETTE, Ministre du Climat et de l’Energie ;

·                          Frédéric LALOUX, Secrétaire d’Etat à la lutte contre la pauvreté, adjoint à la Ministre Marie Arena ;

·                          Julie FERNANDEZ FERNANDEZ, Secrétaire d’Etat à la personne handicapée, adjointe à la Ministre Laurette Onkelinx.

On le voit, le PS a tenu à conserver les compétences sociales importantes qui étaient déjà les siennes dans le Gouvernement intérimaire.

C’est d’autant plus important que le PS s’est battu pour obtenir des mesures sociales fortes dans l’accord de Gouvernement, telles que l’augmentation des pensions et des allocations sociales, le renforcement de la lutte contre la pauvreté, la mise en place d’une véritable politique d’écologie sociale, etc.  

Par ailleurs, Rudy DEMOTTE devient Ministre-Président de la Région wallonne ET de la Communauté française, tandis que Christian DUPONT occupera les fonctions de Ministre de l’Enseignement à la Communauté française.  

La désignation d’un Ministre-Président unique pour la Région wallonne et la Communauté française est un signal fort que le PS entend lancer à la veille de négociations institutionnelles déterminantes pour l’avenir de notre pays. Pour le PS, chacune des institutions francophones a son intérêt et sa spécificité.

Mais ce qu’il faut, c’est renforcer les ponts entre les francophones de Wallonie et de Bruxelles.

C’est pourquoi le PS poursuit aujourd’hui le renforcement des synergies qui existent déjà entre les Ministres wallons et francophones de Bruxelles.

Ainsi, Rudy Demotte se réunira toutes les deux semaines avec les Ministres de la COCOF.

 

Concernant les Secrétaires d’Etat, le PS mise résolument sur l’expérience de terrain et la proximité avec les citoyens.

Agée de 36 ans, Julie FERNANDEZ FERNANDEZ est échevine de l’État civil et des Mairies de quartier à Liège. Avec son expérience des contacts humains et de l’action de terrain, elle mettra toute son énergie pour promouvoir

20:34 Écrit par Saverio Ciavarella dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13 / 14 AVRIL

logo_pd

17:49 Écrit par Saverio Ciavarella dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/03/2008

Les 15 postes ministériels sont attribués

 

La réunion des présidents des partis du gouvernement Leterme 1er sur la composition de ce gouvernement s'est terminée ce matin vers 7h30 avec un accord. La piste citée la plus souvent jusqu'ici était la bonne : 15 ministres (Yves Leterme Premier ministre + 4 Open Vld, 3 CD&V, 3 MR, 3 PS et 1 cdH) et 7 secrétaires d’Etat (2 MR, 2 PS, 2 CD&V et 1 cdH). Côté ministres, un gouvernement "classique" avec sept ministres flamands, sept francophones, et Yves Leterme condidéré comme asexué linguistique. Tandis que du côté des secrétaires d'Etat, on retrouve 5 francophones contre 2 Flamands : une première ! Il y a également 5 vice-premiers. Les cinq présidents de partis s'étaient retrouvés hier soir à 23 heures, la réunion s'est donc une nouvelle fois tenue "au finish".Dernière information tombée, l'attribution des 15 ministères . Reste à savoir qui seront les secrétaires d'Etat.  

 

La répartition par partis

 

La répartition s'est monayée comme suit : l'Open Vld a accepté de céder ses secrétaires d'Etat en échange d'un poste ministériel supplémentaire. La composition par partis est donc la suivante : le CD&V a, outre le poste de Premier ministre, 3 ministres et 2 secrétaires d'Etat ; l'Open Vld 4 ministres ; le MR 3 ministres et 2 secrétaires d'Etat ; le PS 3 ministres et 2 secrétaires d'Etat et le cdH 1 ministre et 1 secrétaire d'Etat.Pierre Vercauteren rappelait ce matin sur Bel RTL qu'il ne faut pas oublier ce paysage gouvernemental compte également déjà la présidence de la Chambre (Herman Van Rompuy - CD&V) et du Sénat (Armand Dedecker - MR). La satisfaction est grande côté MR, car avec 2 secrétariats d'Etat, le Mouvement peut satisfaire sa composante FDF en lui offrant un des deux postes de secrétaire d'Etat.

Dans le gouvernement transitoire, il n'y avait que 14 ministres, le premier ministre Guy Verhofstadt comptant comme ministre flamand. Il est composé de 4 CD&V, 3 Open Vld, 3 MR, 3 PS et 1 cdH.
  

Qui fait quoi ?

 

Yves Leterme (CD&V) est donc Premier ministreLe MR et le PS gardent les mêmes compétences que dans le gouvernement intérimaire. Ces postes seront occupés par les mêmes ministres (Didier Reynders, Sabine Laruelle et Charles Michel pour le MR et Laurette Onkelinx, Christian Dupont et Paul Magnette pour le PS).A l'Open Vld, Karel De Gucht reste aux Affaires étrangères, Patrick Dewael reste à l'Intérieur mais cède l'Asile et l'Immigration à Annemie Turtelboom. Vincent Van Quickenborne devient ministre chargé de la Modernisation de l'administration, une compétence dont il s'ocupait déjà dans le dernier gouvernement violet en tant que secrétaire d'Etat. Pour le CD&V rien ne change. Jo Vandeurzen reste à la Justice, Pieter De Crem à la Défence et Inge Vervotte aux Entreprises publiques.Le cdH Melchior Wathlet devient ministre du Budget et de l'Emploi.Didier Reynders (MR), Laurette Onkelinx (PS), Patrick Dewael (Open Vld), Jo Vandeurzen (CD&V) et Melchior Wathelet (cdH) seront aussi vice-premiers ministres. Fait étonnant, Melchior Whatelet, qui n'a encore jamais fait partie d'un gouvernement, se retrouve parachuté vice-premier. Côté secrétaires d'Etat : les deux postes du MR reviennent à Olivier Chastel (MR) et Bernard Clerfayt (FDF) 

Programme de la journée : le dernier conseil des ministres de Verhofstadt reporté d'une heure

 

Guy Verhofstadt devait tenir son dernier conseil des ministres ce matin mais il est reporté d'une heure. La raison n'est pas encore connue. L’agenda du jour est chargé : à 11h Guy Verhofstadt remettra sa démission au Roi, Yves Leterme sera ensuite reçu par le Roi à 12h, le nouveau gouvernement prêtera serment à 13h, et à 14h30 aura lieu l’échange des clés du 16 rue de la Loi entre Guy Verhofstadt et Yves Leterme. Celui-ci s’exprimera ensuite devant la chambre à 16h et à 16h30 devant le Sénat.

Hier, tous les partis ont approuvé l'accord de gouvernement : Le CD&V à 87%, l'Open Vld , le MR , le PS et le cdH , certains à l'unanimité.

 

09:44 Écrit par Saverio Ciavarella dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/03/2008

PS : engagements tenus !

  engagementstenusaccordfedebanner

Par grande thématique de campagne, voici les points du programme PS les plus importants qui se retrouvent dans l'accord de gouvernement.

 

 

1. Plus d'emplois pour une société prospère

 

  • Une stratégie nationale pour l'emploi sera mise sur pied. C'était un des engagements PS : le combat pour la création d'emplois implique une plus grande collaboration entre les Régions et le fédéral et une action coordonnée de l'ensemble des pouvoirs publics et des partenaires sociaux.
  • Le PS a insisté pour que l'accord rappelle la grande valeur de la concertation sociale: le Gouvernement concertera les partenaires sociaux sur toutes les matières qui les concernent(notamment augmentation du salaire minimum, travail en équipe, travail de nuit, heures supplémentaires, renforcement de certains types de congés).
  • Enfin, le PS s'est battu pour intégrer des mesures pour réaliser l'égalité hommes-femmes en matière d'emploi.
  • Tout le monde le sait: une grosse partie du développement économique est assurée par les indépendants. Leur statut social sera donc amélioré. Dans ce cadre, la question du manque de solidarité du régime de cotisation sociale des indépendants sera sur la table.
  • Le Gouvernement fédéral soutiendra le Plan Marshall wallon et le Plan bruxellois pour l'économie et l'emploi.

 

 

2. Plus de pouvoir d'achat pour chacun !

 

  • Le salaire minimum sera augmenté en concertation avec les partenaires sociaux.
  • Le PS a tenu à ce que l'augmentation du pouvoir d'achat touche tous les travailleurs et non uniquement les plus hauts revenus. En fonction du budget disponible, les mesures fiscales auront pour objectif d'augmenter le salaire poche des travailleurs. Le travail sera donc mieux rémunéré, et moins imposé.
  • Pour le PS, il faut en parallèle de l'augmentation du pouvoir d'achat dire stop à la vie chère! Le gouvernement mettra donc en place unobservatoire des prix qui examinera notamment les prix énergétiques. En cas de dérapage des prix, le Gouvernement pourra intervenir.
  • Pour toutes les familles: la prime de rentrée sera transformée en véritable «13ème mois»! Les allocations familiales augmenteront en étant liées au bien-être. Et enfin: «1 enfant = 1 enfant». L'harmonisation des allocations familiales entre salariés et indépendants sera achevée.
  • C'était une priorité pour le PS: les pensions seront augmentées au-delà du renforcement de la liaison au bien-être. Outre les augmentations prévues pour les pensions actuelles, le mode de calcul sera modifié pour les pensions futures pour diminuer l'écart entre la pension du travailleur et son salaire (= taux de remplacement).
  • Le PS jugeait essentiel que les consommateurs puissent mieux faire valoir leurs droits: une commission des litiges compétente pour tous les secteurs sera mise sur pied.

 

 

3. Des soins de santé de grande qualité et accessibles

 

  • Le PS veut garantir un système de soins de santé de très haute qualité: pour cela, la norme de croissance de 4,5% sera maintenue.
  • La promotion des médicaments bon marché sera accentuée.
  • La part globale à charge des patients ne pourra pas augmenter. Des efforts particuliers seront faits à l'égard des malades chroniques qui sont ceux qui supportent le plus de coûts.
  • Le Plan cancer est confirmé. Il aura un volet prévention, soins et recherche.
  • Comme le PS le demandait dans son programme, la lutte contre la douleur sera renforcée.
  • Le numerus clausus sera assoupli en tenant compte de la pyramide des âges et des besoins spécifiques. Une solution sera trouvée pour les étudiants en surnombre. C'était un engagement PS de la campagne.

 

 

4. Garantir le bien-être de tous

 

  • Le Gouvernement supprimera le «prix de l'amour», une injustice dont sont victimes les personnes handicapées qui vivent en couple. Il encouragera l'intégration professionnelle des personnes handicapées en élargissant pour eux les possibilités de cumul des indemnités spécifiques et du salaire.
  • Lutte contre la pauvreté: à l'initiative du PS, le Gouvernement devra mener un plan ambitieux de réduction de la pauvretéde sorte que, à terme, les allocations dépassent le seuil de pauvreté européen. La lutte contre la fracture numérique sera, elle aussi, renforcée et une attention particulière sera apportée aux sans-abris.
  • Pour les familles monoparentales: le fonds de créances alimentaires sera élargi et l'avance mensuelle sera augmentée. Davantage de parents qui élèvent seuls leurs enfants pourront ainsi mieux subvenir aux besoins de leur famille.
  • Le PS a aussi insisté pour étendre le plan d'action à toutes les violences faites aux femmes (y compris notamment les crimes d'honneur).
  • Les personnes qui souhaitent s'investir dans le volontariat seront encouragées par une meilleure protection fiscale.
  • Pour une intégration active et harmonieuse de tous les enfants, l'obligation scolaire est abaissée à l'âge de 5 ans.

 

 

5. L'écologie sociale en marche !

 

  • Le Gouvernement unira ses efforts avec ceux Régions au sein d'une "alliance pour l'environnement et l'emploi". Cette alliance aura pour effet de dynamiser l'emploi dans le secteur de la construction tout en favorisant les travaux économiseurs d'énergie.
  • Le Gouvernement mènera une vaste consultation sur l'environnement (cfr le Printemps de l'environnement!).
  • Pour garantir une politique sociale de l'énergie, des mesures seront prises pour permettre aux plus défavorisés de régler leurs factures mais aussi de maîtriser leur consommation. Les particuliers seront encouragés dans leurs démarches de réduction d'énergie.
  • Mobilité: le Gouvernement étudiera l'adaptation des conditions de gratuité et favorisera le remboursement généralisé des transports en commun par l'employeur.
  • Et pour aider tous les parents qui travaillent, le PS entend étendre les premières expériences de crèches dans ou aux abords des gares.

 

 

6. Des services de qualité pour chacun

 

  • La sécurité sociale est le principal mécanisme de solidarité. Le PS a exigé que l'équilibre financier de la sécu soit garanti grâce à un financement alternatif supplémentaire.
  • Pour garantir le maintien de services publics de qualité et accessibles à tous, le PS a obtenu que la Belgique exige au plan européen une législation sur les services d'intérêt général.
  • On ne descendra pas en-dessous de l'actuel contrat de gestion pour le réseau des bureaux et points poste. Le rôle social du facteur sera en outre garanti.
  • Le PS agit pour la protection et les libertés de chacun: le droit de recours des justiciables est préservé et le Gouvernement refuse une justice expéditive et notamment la procédure accélérée ou des aveux négociés.
  • Le droit à la quiétude pour tous est amélioré. Les contrats «grandes villes» seront pérennisés. Le financement de la police locale pourra être revu via l'évaluation de la norme KUL

 

19:44 Écrit par Saverio Ciavarella dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/03/2008

Bonne fête à toutes les femmes!

À l'occasion de la Journée internationale de la femme du 8 mars 2008, le PS énumère une série de nouvelles propositions pour faire progresser l'égalité entre les femmes et les hommes. Sa priorité : augmenter le pouvoir d'achat des femmes !
Salaire égal à travail égal !
Le PS veut garantir à toutes les femmes l’accès à un emploi à temps plein et de qualité, avec un salaire égal à celui de leurs collègues masculins.
Pour atteindre cet objectif, la sénatrice PS Joëlle Kapompole déposera prochainement une loi sur l’égalité salariale. Celle-ci prévoira notamment que dans toutes les conventions collectives de travail, les partenaires sociaux s’engagent à diminuer l’écart salarial.
Faciliter le payement des pensions alimentaires !
On compte environ 600.000 familles monoparentales en Belgique, soit environ 15% des familles d’aujourd’hui. Dans la majorité, ce sont des mamans avec leur(s) enfant(s). Malheureusement, les pensions alimentaires sont souvent payées en retard, de manière irrégulière voire pas du tout … Depuis 2003, le SECAL (Service des créances alimentaires) est chargé de récupérer et d’avancer les pensions dans certaines conditions.
Le PS a propose aujourd’hui de renforcer ce service pour aider davantage de familles monoparentales à s’en sortir :
  • en permettant au SECAL d’avancer les pensions à toutes les personnes dont les revenus ne dépassent pas 1.500 euros nets par mois (au lieu de 1.224 euros à l’heure actuelle) ;
  • en organisant une campagne d’information pour encourager plus de personnes à y faire appel ;
  • en faisant systématiquement référence au SECAL dans les décisions judiciaires relatives aux pensions alimentaires.

 

Pour une fiscalité plus juste concernant les frais de garde d'enfant !

Une étude le révélait encore cette semaine : la majorité des femmes ne veulent pas rester à la maison et préfèrent travailler pour s’épanouir !
Mais pour les mamans qui travaillent, difficile de concilier les horaires de boulot et la vie familiale. 29% des femmes se disent ainsi contraintes à travailler à temps partiel parce qu’elles doivent garder leurs enfants.
Le PS veut que les frais de garde d’enfants coûtent moins cher aux gens, et en particulier ceux qui ont des salaires bas et moyens.
Concrètement, la députée PS Karine Lalieux propose de remplacer le système actuel de déductibilité des frais de garde par une réduction d’impôts d’un montant forfaitaire unique de 1.300 EUR par an et par enfant pour frais de garde d’enfants. Ce nouveau système profitera davantage aux personnes qui ont des bas salaires.

02:08 Écrit par Saverio Ciavarella dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/03/2008

Reynders interpellé à la Chambre sur le coût des notionnels

Les intérêts notionnels ont une nouvelle fois donné lieu à un débat agité, jeudi après-midi, dans le cadre de l'heure des questions à la Chambre.

Dirk Van der Maelen (sp.a) et Stefaan Van Hecke (Groen! ) ont reproché au ministre d'avoir caché aux parlementaires les chiffres relatifs au coût de cette mesure qu'on peut lire ce jeudi dans la presse. Le ministre des Finances, Didier Reynders, a répliqué que les chiffres publiés sont une évaluation réalisée pour l'élaboration du Budget 2008 et non le coût réel. "Il est trop tôt pour avoir des chiffres sur le coût réel de la part de l'administration", a dit le ministre.

Les journaux économiques L'Echo et De Tijd écrivaient jeudi matin avoir pris connaissance d'une analyse du service d'études du SPF Finances selon laquelle le coût brut des intérêts notionnels est de 2,24 milliards d'euros. Ce qui représente un coût net à 763 millions.

Le ministre a insisté sur le fait qu'il s'agit d'estimations et non de chiffres définitifs. Il a aussi répété que malgré les diminutions d'impôts les recettes fiscales continuent d'augmenter. "Je reste disposé à donner encore et toujours la même réponse sur les mêmes questions", a conclu le ministre qui a ajouté que le débat démontre "comme il sera difficile de faire un gouvernement avec certains partis" en montrant la gauche de l'hémicycle.

Dans la foulée le ministre a été interrogé par Peter Luykx (N-VA) sur les contrôles fiscaux qui selon lui sont trop peu nombreux. Didier Reynders a répondu que grâce à l'informatisation un système de contrôle ciblé sur ceux qui présentent un vrai risque de fraude a été mis en place. Cela donne de très bons résultats notamment pour les services de douanes et de lutte contre les carrousels à la TVA.

Enfin, interrogé par Dirk Van der Maelen (sp.a), Guy Coëme (PS), Stefaan Van Hecke (Groen! ) et Georges Gilkinet (Ecolo), Didier Reynders a encore répété devant la Chambre que lui-même ainsi que les autorités judiciaires avaient demandé des informations à l'Allemagne sur la liste des personnes qui ont placé de l'argent au Liechtenstein. "A cette date, je ne dispose d'aucune liste de Belges concernés. Je ne peux pas l'inventer", a-t-il dit.

22:50 Écrit par Saverio Ciavarella dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |