18/03/2008

PS : engagements tenus !

  engagementstenusaccordfedebanner

Par grande thématique de campagne, voici les points du programme PS les plus importants qui se retrouvent dans l'accord de gouvernement.

 

 

1. Plus d'emplois pour une société prospère

 

  • Une stratégie nationale pour l'emploi sera mise sur pied. C'était un des engagements PS : le combat pour la création d'emplois implique une plus grande collaboration entre les Régions et le fédéral et une action coordonnée de l'ensemble des pouvoirs publics et des partenaires sociaux.
  • Le PS a insisté pour que l'accord rappelle la grande valeur de la concertation sociale: le Gouvernement concertera les partenaires sociaux sur toutes les matières qui les concernent(notamment augmentation du salaire minimum, travail en équipe, travail de nuit, heures supplémentaires, renforcement de certains types de congés).
  • Enfin, le PS s'est battu pour intégrer des mesures pour réaliser l'égalité hommes-femmes en matière d'emploi.
  • Tout le monde le sait: une grosse partie du développement économique est assurée par les indépendants. Leur statut social sera donc amélioré. Dans ce cadre, la question du manque de solidarité du régime de cotisation sociale des indépendants sera sur la table.
  • Le Gouvernement fédéral soutiendra le Plan Marshall wallon et le Plan bruxellois pour l'économie et l'emploi.

 

 

2. Plus de pouvoir d'achat pour chacun !

 

  • Le salaire minimum sera augmenté en concertation avec les partenaires sociaux.
  • Le PS a tenu à ce que l'augmentation du pouvoir d'achat touche tous les travailleurs et non uniquement les plus hauts revenus. En fonction du budget disponible, les mesures fiscales auront pour objectif d'augmenter le salaire poche des travailleurs. Le travail sera donc mieux rémunéré, et moins imposé.
  • Pour le PS, il faut en parallèle de l'augmentation du pouvoir d'achat dire stop à la vie chère! Le gouvernement mettra donc en place unobservatoire des prix qui examinera notamment les prix énergétiques. En cas de dérapage des prix, le Gouvernement pourra intervenir.
  • Pour toutes les familles: la prime de rentrée sera transformée en véritable «13ème mois»! Les allocations familiales augmenteront en étant liées au bien-être. Et enfin: «1 enfant = 1 enfant». L'harmonisation des allocations familiales entre salariés et indépendants sera achevée.
  • C'était une priorité pour le PS: les pensions seront augmentées au-delà du renforcement de la liaison au bien-être. Outre les augmentations prévues pour les pensions actuelles, le mode de calcul sera modifié pour les pensions futures pour diminuer l'écart entre la pension du travailleur et son salaire (= taux de remplacement).
  • Le PS jugeait essentiel que les consommateurs puissent mieux faire valoir leurs droits: une commission des litiges compétente pour tous les secteurs sera mise sur pied.

 

 

3. Des soins de santé de grande qualité et accessibles

 

  • Le PS veut garantir un système de soins de santé de très haute qualité: pour cela, la norme de croissance de 4,5% sera maintenue.
  • La promotion des médicaments bon marché sera accentuée.
  • La part globale à charge des patients ne pourra pas augmenter. Des efforts particuliers seront faits à l'égard des malades chroniques qui sont ceux qui supportent le plus de coûts.
  • Le Plan cancer est confirmé. Il aura un volet prévention, soins et recherche.
  • Comme le PS le demandait dans son programme, la lutte contre la douleur sera renforcée.
  • Le numerus clausus sera assoupli en tenant compte de la pyramide des âges et des besoins spécifiques. Une solution sera trouvée pour les étudiants en surnombre. C'était un engagement PS de la campagne.

 

 

4. Garantir le bien-être de tous

 

  • Le Gouvernement supprimera le «prix de l'amour», une injustice dont sont victimes les personnes handicapées qui vivent en couple. Il encouragera l'intégration professionnelle des personnes handicapées en élargissant pour eux les possibilités de cumul des indemnités spécifiques et du salaire.
  • Lutte contre la pauvreté: à l'initiative du PS, le Gouvernement devra mener un plan ambitieux de réduction de la pauvretéde sorte que, à terme, les allocations dépassent le seuil de pauvreté européen. La lutte contre la fracture numérique sera, elle aussi, renforcée et une attention particulière sera apportée aux sans-abris.
  • Pour les familles monoparentales: le fonds de créances alimentaires sera élargi et l'avance mensuelle sera augmentée. Davantage de parents qui élèvent seuls leurs enfants pourront ainsi mieux subvenir aux besoins de leur famille.
  • Le PS a aussi insisté pour étendre le plan d'action à toutes les violences faites aux femmes (y compris notamment les crimes d'honneur).
  • Les personnes qui souhaitent s'investir dans le volontariat seront encouragées par une meilleure protection fiscale.
  • Pour une intégration active et harmonieuse de tous les enfants, l'obligation scolaire est abaissée à l'âge de 5 ans.

 

 

5. L'écologie sociale en marche !

 

  • Le Gouvernement unira ses efforts avec ceux Régions au sein d'une "alliance pour l'environnement et l'emploi". Cette alliance aura pour effet de dynamiser l'emploi dans le secteur de la construction tout en favorisant les travaux économiseurs d'énergie.
  • Le Gouvernement mènera une vaste consultation sur l'environnement (cfr le Printemps de l'environnement!).
  • Pour garantir une politique sociale de l'énergie, des mesures seront prises pour permettre aux plus défavorisés de régler leurs factures mais aussi de maîtriser leur consommation. Les particuliers seront encouragés dans leurs démarches de réduction d'énergie.
  • Mobilité: le Gouvernement étudiera l'adaptation des conditions de gratuité et favorisera le remboursement généralisé des transports en commun par l'employeur.
  • Et pour aider tous les parents qui travaillent, le PS entend étendre les premières expériences de crèches dans ou aux abords des gares.

 

 

6. Des services de qualité pour chacun

 

  • La sécurité sociale est le principal mécanisme de solidarité. Le PS a exigé que l'équilibre financier de la sécu soit garanti grâce à un financement alternatif supplémentaire.
  • Pour garantir le maintien de services publics de qualité et accessibles à tous, le PS a obtenu que la Belgique exige au plan européen une législation sur les services d'intérêt général.
  • On ne descendra pas en-dessous de l'actuel contrat de gestion pour le réseau des bureaux et points poste. Le rôle social du facteur sera en outre garanti.
  • Le PS agit pour la protection et les libertés de chacun: le droit de recours des justiciables est préservé et le Gouvernement refuse une justice expéditive et notamment la procédure accélérée ou des aveux négociés.
  • Le droit à la quiétude pour tous est amélioré. Les contrats «grandes villes» seront pérennisés. Le financement de la police locale pourra être revu via l'évaluation de la norme KUL

 

19:44 Écrit par Saverio Ciavarella dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.