08/03/2008

Bonne fête à toutes les femmes!

À l'occasion de la Journée internationale de la femme du 8 mars 2008, le PS énumère une série de nouvelles propositions pour faire progresser l'égalité entre les femmes et les hommes. Sa priorité : augmenter le pouvoir d'achat des femmes !
Salaire égal à travail égal !
Le PS veut garantir à toutes les femmes l’accès à un emploi à temps plein et de qualité, avec un salaire égal à celui de leurs collègues masculins.
Pour atteindre cet objectif, la sénatrice PS Joëlle Kapompole déposera prochainement une loi sur l’égalité salariale. Celle-ci prévoira notamment que dans toutes les conventions collectives de travail, les partenaires sociaux s’engagent à diminuer l’écart salarial.
Faciliter le payement des pensions alimentaires !
On compte environ 600.000 familles monoparentales en Belgique, soit environ 15% des familles d’aujourd’hui. Dans la majorité, ce sont des mamans avec leur(s) enfant(s). Malheureusement, les pensions alimentaires sont souvent payées en retard, de manière irrégulière voire pas du tout … Depuis 2003, le SECAL (Service des créances alimentaires) est chargé de récupérer et d’avancer les pensions dans certaines conditions.
Le PS a propose aujourd’hui de renforcer ce service pour aider davantage de familles monoparentales à s’en sortir :
  • en permettant au SECAL d’avancer les pensions à toutes les personnes dont les revenus ne dépassent pas 1.500 euros nets par mois (au lieu de 1.224 euros à l’heure actuelle) ;
  • en organisant une campagne d’information pour encourager plus de personnes à y faire appel ;
  • en faisant systématiquement référence au SECAL dans les décisions judiciaires relatives aux pensions alimentaires.

 

Pour une fiscalité plus juste concernant les frais de garde d'enfant !

Une étude le révélait encore cette semaine : la majorité des femmes ne veulent pas rester à la maison et préfèrent travailler pour s’épanouir !
Mais pour les mamans qui travaillent, difficile de concilier les horaires de boulot et la vie familiale. 29% des femmes se disent ainsi contraintes à travailler à temps partiel parce qu’elles doivent garder leurs enfants.
Le PS veut que les frais de garde d’enfants coûtent moins cher aux gens, et en particulier ceux qui ont des salaires bas et moyens.
Concrètement, la députée PS Karine Lalieux propose de remplacer le système actuel de déductibilité des frais de garde par une réduction d’impôts d’un montant forfaitaire unique de 1.300 EUR par an et par enfant pour frais de garde d’enfants. Ce nouveau système profitera davantage aux personnes qui ont des bas salaires.

02:08 Écrit par Saverio Ciavarella dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.